The divided line
Hi8 / 20min / 2013-14

split-screen film (installation for 3 screens & 5 speakers)
soundtrack with Oiseaux-Tempête


///


Originally conceived as a visual and sonic voyage, The Divided Line retraces a militant
odyssey through the qualms and queries of a sickly and dysfunctional Western society.
It radically and emphatically documents the humanitarian fallout of the austerity measures
imposed upon Greece, a territory symbolising current and global structural decay.



///


Installation 3 écrans, première étape dans la construction d’un film avec une bande-son
composée par Oiseaux-Tempête. 1 ligne, 3 trajectoires. Maîtres, esclaves, pouvoir, profits,
structure pyramidale. Immersion pour l’essentiel dans la densité des rues d’Athènes, miroir
des atteintes qui sapent les fondations du monde occidental. Consumation continue, répétition
des impasses, entêtement dans le mal, perte de sens. Une urgence émotionnelle percute
la plupart des plans.

Ressassements quotidiens, violences, illusions des images, dépossession, vies à contre-sens…
Les corps à vif avancent reliés entre eux par la corde raide de l’humanité. Un lien par
éclatement, par occlusion. Survivance, survie, mise à l’épreuve toujours plus âpre de
ce qui tente de subsister. Corps exultant sous la nuit, naufragés, aveuglés, révoltés,
amoureux, déclassés…

The Divided Line traversée frontale, entêtante, limite harcelante parfois, tant la densité
et la tension images/son/sens nous plongent au cœur de sollicitations vives continues.
L’écriture engagée, scandée, en rumeur de Stéphane Charpentier nous place dans un état
d’émotions, de pensées un peu hors de contrôle à l’image de la folle fuite en avant qui
engloutit nos sociétés.

Chronique de MINA LENVKA


///


INTERVIEW / CONVERSATION
avec Frédéric D. Oberland pour OAI13 webzine
INTERVIEW